+33 531 615 210

Un logiciel pour réduire la facture carburant !

On January 1, 2014

Un logiciel pour réduire la facture carburant !

En 2006, Alexandre Feray a créé OpenAirlines, une entreprise innovante qui compte aujourd’hui une dizaine de salariés et qui a développé après 5 ans de recherches, un logiciel permettant aux compagnies aériennes de consommer moins de carburant. Comment ?

Cet ancien salarié d’Air France avait depuis longtemps une idée fixe : aider les transporteurs à optimiser leurs opérations. En 2006, Alexandre Feray a donc fait le grand saut, il a créé OpenAirlines, une entreprise innovante qui a développé un logiciel permettant aux compagnies aériennes de réduire leur consommation de carburant. Le principe est simple : les données du vol, enregistrées sur une boîte noire située à l’arrière de l’appareil, sont téléchargées par un opérateur de maintenance puis transmises afin d’être analysées par un logiciel baptisé Skybreathe.

Alexandre Feray – Président directeur général d’OpenAirlines :

« On a dans notre logiciel une trentaine de ce que l’on appelle ‘bonnes pratiques’, donc de manœuvres qui auraient peut-être pu être faites en fonction des conditions du vol, on regarde donc si elles pouvaient être faîtes, si elles ont été faîtes, et si elles n’ont pas été faîtes on va simuler pour pouvoir dire à la compagnie, aux pilotes, à toutes les personnes qui prennent les décisions, vous auriez pu améliorer le vol de cette manière là. À ce moment là, vous n’avez pas fait une manœuvre qui aurait fait gagner 30, 40, 50 kilos de carburant. Il y a par exemple 3 kilos à gagner à Genève et ça peut aller jusqu’à 65 kilos à Londres. »

Un roulage au sol avec deux moteurs au lieu d’un seul, une utilisation inutile des inverseurs de poussée à l’atterrissage ou encore une approche en paliers nécessitant des remises de gaz préférée à une descente continue : autant de manœuvres qui coûtent chères à une compagnie. Commercialisé depuis le début de l’année, ce logiciel a déjà convaincu Air Méditerrannée et Transavia mais OpenAirlines ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Alexandre Feray – Président directeur général d’OpenAirlines :

« On prospecte à l’international, aujourd’hui on a montré le logiciel à plus de 40 compagnies sur tous les continents. Ça plaît beaucoup. »

Et c’est logique. Le carburant représente un tiers des coûts pour une compagnie. Grâce à ce logiciel, elles pourraient réduire leur consommation de kérosène de 1 à 4 %, cela équivaut pour un A320 à 100 000 euros d’économies par an. Quant au prix de l’abonnement à un tel système, difficile de savoir, il dépend du nombre d’appareils bien sûr mais on dit qu’il rapporterait dix fois plus qu’il ne coûte. À vos calculatrices.

Read more on Aeronews TV website

  • By Solveig  0 Comments   3

    0 Comments